dimanche 8 avril 2012

Une grève de la faim des Kurdes

Strasbourg . 15 kurdes font la grève de la faim pour libérer leur leader emprisonné en Turquie.


Le 1er mars 2012, à Strasbourg, 15 Kurdes, dont 5 femmes, ont commencé une grève de la faim.

Regroupés dans une des salles de l’église St. Maurice les grévistes réclament la levée des astreintes, selon eux illégales, exercées contre Abdullah Ocalan, le leader du PKK, emprisonné en Turquie. Ils demandent aussi sa libération vu son état de santé.

En outre les grévistes revendiquent aussi les droits politiques du peuple kurde, dans la République turque et soutiennent avec leurs actions l'autre grève de la faim, celle-ci en Turquie, qui a commencé il y a 53 jours.

Les grévistes sont en contact avec les représentants du Conseil de l'Europe, des représentants des associations de Droit de l'homme, des hommes politiques, etc. Ils regrettent qu'aucun soutien clair n'est venu jusqu'ici de la part du Conseil de l'Europe ni de la part du Comité contre la torture.

Fuat Kav homme politique et écrivain kurde et Ahmet Çelik homme politique, ont déclaré dans une entrevue que l’État turc profitant de l'apathie du Conseil de l’Europe et les instances liées à cet organisme exerce une politique de répression vis-à-vis du peuple kurde.